Durga Pooja à Kolkata

L’un des festivals les plus importants du calendrier hindou vient de s’achever. Cette fête aux mille noms : Dasara, Dussehra, Vijayadashami, Navaratri… est également célébrée de 1000 façons. Dans l’Inde du Nord, on brûle de grandes effigies de Ravana pour célébrer la victoire de Rama contre ce démon ; dans le Karnataka, c’est Ayudha Pooja qui est essentiel, jour où sont faites des offrandes aux outils de travail (voir ici les photos de l’année dernière pour les offrandes des chauffeurs à leurs véhicules) ; à Mysore plus particulièrement on célèbre Durga lors d’une grande procession avec à sa tête des éléphants richement ornés (nous y étions l’année dernière, voir ici). Et finalement, à Kolkata (anciennement Calcutta) et plus largement dans l’est de l’Inde, Dasara est fêté sous la forme de Durga Pooja.

Durga Pooja est en l’honneur de la victoire de la déesse Durga sur le démon buffle Mahishasur, qui défiait les dieux. Selon la légende du Mahābhārata, pour lutter contre la menace de ce démon coriace, les dieux Brahma, Shiva et Vishnou réunirent leurs forces pour créer la déesse Durga aux 10 mains que les dieux équipèrent chacun d’armes spéciales. Accompagnée de sa monture lion, elle combattit le démon durant 9 jours et 9 nuits et au bout du 10e jour, il fut tué par la déesse Durga. Tout comme dans l’histoire de Rama et Ravana, c’est ici encore la victoire du Bien contre le Mal qui est fêtée.

La_deesse_Durga_aux_10_bras

La déesse Durga aux 10 bras

A l’image de la bataille, ce festival qui dure 10 jours et 9 nuits, culmine le dernier jour par l’immersion de l’idole de Durga dans le fleuve Hooghly. Les jours précédents, la statue est honorée à travers des prières, des chants et de multiples offrandes faites de fleurs et de sucreries dans ce qu’on appelle des pandals, sorte de chapelles temporaires construites pour l’occasion, qui pullulent dans les rues.

Pandal_dans_les_rues_de_KolkataPandal_abritant_la_deesse_Durga

Pandals abritant les idoles de Durga dans les rues de Kolkata

Priere_a_la_deesse

A l’intérieur des pandals, prières et offrandes à Durga

Et donc, à Kolkata, le jour J, tout le monde prend la direction de Babughat pour l’immersion de la déesse. Il y en a de toutes les tailles, des petites, des moyennes et des très grandes qui posent de sérieuses difficultés dans la manœuvre de mise à l’eau.

En_route_pour_l_immersion_dans_le_fleuve_Hooghly

Durga en route pour l’immersion dans le fleuve Hooghly

Manoeuvres_difficiles_pour_l_immersion_des_grandes_statues

Certaines idoles de grande taille donnent plus de difficultés

Avant cela, on effectue les derniers rituels : danses, diffusion d’encens, prières de dernière minute…

Prieres_avec_encensDanse

Prières et danses en l’honneur de la déesse

Danse_pour_la_deesse_Durga

Danse des femmes pour Durga

Malgré la joie immense procurée par ces festivités, lors de la mise à l’eau sous le claquement des tambours et les cris, certains ont quand même un pincement au cœur de voir partir comme ça leur déesse.

Joie

Scène de joie pour Durga Pooja

Durga_a_l_eau

Durga dans le fleuve

Emotions

Emotion à voir partir la déesse

Et comme toujours après une grande fête, le lendemain c’est la gueule de bois et les restes de la veille à ramasser…

Nettoyage_apres_les_festivites

Lendemain de fête et déblayage du fleuve transformé en cimetière de Durga

About the Author

1 thought on “Durga Pooja à Kolkata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *