Le Temple d’Or sikh d’Amritsar

Ce week-end, nous étions dans le Punjab, loin de chez nous, tout au Nord de l’Inde, à la frontière indo-pakistanaise. Le but de notre voyage était de voir le Temple d’Or d’Amritsar, le centre religieux le plus important pour les sikhs.

Temple_d_or_Amritsar

Golden Temple Amritsar

Le sikhisme est une religion que j’ai découverte en venant en Inde en fait, car on ne peut pas dire qu’elle soit très répandue. Bien que l’Inde soit le berceau de cette religion, elle représente seulement 2% de sa population, ce qui fait quand même plus de 20 millions d’individus, vu la taille du pays.
Cette religion monothéiste qui croit en un dieu éternel et infini a été fondée à la fin du XVe siècle par le Guru Nanak. Bien qu’inspirée du mélange des religions plus anciennes de l’hindouisme et de l’islam, le sikhisme se veut être un enseignement spirituel véritablement nouveau. Cette religion correspond à une manière d’être, de rendre service à l’humanité et d’engendrer tolérance et fraternité vis-à-vis de tous. Pour les sikhs, tous les êtres sont égaux et ils rejettent fortement le système de castes imposé par la culture hindoue.

Il est vrai que nous avons été frappés par la gentillesse des sikhs et leur ouverture d’esprit. Certains sont volontaires dans le temple et dédient une partie de leur temps pour guider les touristes, leur donner des explications… Bien qu’ayant lu un peu auparavant sur cette religion, j’ai pu obtenir plusieurs réponses à des questions qui étaient encore floues pour moi. C’est vrai qu’en rentrant dans un temple sikh, on ne comprend pas tout de suite de quoi il retourne. Déjà il n’y a aucune idole car leur dieu n’est pas considéré comme un être, mais plutôt comme une énergie absolue transcendante. Par contre, dans le temple, tout est centré sur un gros livre qui fait l’objet de mille attentions. Les prêtres sont même équipés d’une sorte de gros plumeau pour nettoyer les pages de ce livre qui ne doit être sali d’aucune poussière. Il s’agit du Sri Gurû Granth Sâhib, le livre sacré considéré comme l’autorité spirituelle suprême des sikhs et qui contient les enseignements des dix Gurus de la religion. Guru Nanak a eu en effet 9 autres successeurs qui ont chacun enrichis ce livre, et le dernier d’entre eux, Guru Gobind Singh déclara que son successeur était maintenant le Guru Granth Sahib, ce livre sacré de 1430 pages qu’il considérait comme alors achevé.

Lecture_du_Guru_Granth_Sahib_Amritsar

Prêtre lisant le Sri Gurû Granth Sâhib

Dans l’enceinte du temple d’or, ce livre est lu partout : dans le temple lui-même mais aussi dans tous les coins de la cour qui entoure le bassin. Dans plusieurs endroits toujours percés de fenêtres vitrées pour être observés, des pièces en renfoncement, aux étages des bâtiments de la cour, dans des pièces au bord du bassin, des prêtres se relaient toute la journée pour effectuer cette lecture sacrée.

Autant il n’est pas facile au premier abord de comprendre en quoi croient les sikhs, il est par contre très facile de repérer les pratiquants de cette religion, tout du moins les « purs », c’est-à-dire ceux qui ont été baptisés. Ces sikhs Amritdharis doivent en effet porter en permanence les 5 articles de fois, dits les « 5K » :

  • Le Kesh : Le turban et les cheveux et poils non coupés considérés comme un don de dieu. Comme m’a dit un des sikhs croisé dans le temple : si toi tu ne sais pas pourquoi tu as des poils, Dieu qui te les a donné le sait, et c’est qu’il y a une bonne raison.
  • Le Kangha : un peigne en bois gardé dans les cheveux
  • Le Kachera : un short en coton utilisé en sous-vêtement et qui symbolise la pureté.
  • Le Kara : un bracelet en fer / acier
  • Le Kirpan : un poignard porté en bandoulière dans son fourreau. J’ai même lu qu’une loi existait en Inde selon laquelle le kirpan n’était pas considéré comme une arme et pouvait ainsi être emporté à bord de la cabine d’un avion par un sikh. C’est assez fort comme loi non ?

Sikh_Amritsar

Sikh avec le Kesh : cheveux et poils non coupés et le turban

kaccha_le_calecon_attribut_sikhKirpan_couteau_sikh

Sikhs portant le Kachera(à g.) ; le Kara et le Kirpan (à dr.)

Manmohan Singh, le premier ministre actuel indien, est sikh. J’ai remarqué que beaucoup de sikhs hommes (quasiment tous) s’appelaient « Singh ». Ce qui n’est pas facile pour les distinguer s’ils ont tous le même nom… En fait « Singh », qui veut dire « lion », n’est pas leur nom de famille mais plutôt un titre qui doit être porté comme signe d’appartenance à la fraternité sikh. L’équivalent chez les femmes est « Kaur » qui signifie « princesse ».

Notre visite au temple d’or est en tout cas un très bon souvenir. Nous y sommes retournés à 3 reprises : au coucher du soleil, en milieu de journée et au coucher du soleil, et chaque fois c’était un moment très agréable. Les échanges que nous avons pu avoir avec les sikhs étaient très enrichissants, ceux-ci étant heureux de pouvoir nous faire partager les différents aspects de leur religion. Dans les temples hindous, on trouve aussi des brahmanes très intéressés pour nous montrer ou nous expliquer quelque chose, mais c’est toujours dans l’attente de recevoir de l’argent. Ici, à Amritsar, c’était par pur altruisme, ce que nous avons beaucoup appréciés.
Nous avons passé beaucoup de temps à observer les gens, qui venaient en familles ou seuls se recueillir dans ce temple sacré. On pouvait voir les hommes faire leurs ablutions dans le bassin, les femmes étant quand à elles à l’abri des regards pour ce rituel. Certains priaient, d’autres lisaient un condensé du livre sacré. Ce temple était plein de vie et fréquenté jour et nuit par les fidèles et les pèlerins. C’est un endroit où l’on s’est vraiment senti bien et d’où se dégageait une atmosphère très paisible.

Garde_sikh_devant_le_temple_d_or_Amritsar

Garde sikh devant le temple d’or d’Amritsar

Garde_Amritsar

Garde sikh dans la cour du temple

Golden_temple_Amritsar

Fidèles entrant dans le temple d’or

Ablutions_temple_sikh_Amritsar

Ablutions dans le bassin du temple d’or

About the Author

2 thoughts on “Le Temple d’Or sikh d’Amritsar

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *