Le déroutant temple de Deshnoke

Ce temple hindou de Deshnoke, à 30 km de Bikaner, à l’allure des plus innocentes, allait nous réserver un surprenant accueil une fois la grande porte d’entrée passée.

Temple_de_Deshnok

En effet, en entrant dans la cour du temple, nous sommes saisis par la vue de dizaines et dizaines de rats courant le long des murs, à travers la cour… Ceux-ci ne sont nullement chassés, non, au contraire, les rats font l’objet ici d’un culte spécifique. En guise d’offrande, les dévots hindous amènent des sacs de grains ou des poignées de sucreries qu’ils distribuent aux rats pour les nourrir. Des coupelles de lait sont également mises à la disposition des rats où ceux-ci viennent s’agglutiner pour se délecter de ce liquide.

rats_dans_sanctuaire_Deshnok

Déjà dans la cour, ce n’est pas beau à voir, mais bon, ca se gère, la cour est spacieuse et il suffit de bien rester planté au milieu, à l’écart de tout mur, et on s’en sort plutôt bien pour éviter tout contact avec ces vilains rongeurs.

En pénétrant dans le sanctuaire, c’est une autre histoire… déjà la plus haute vigilance est requise pour poser le pied par terre à la descente de la petite marche qui mène à ce sanctuaire. La concentration des rats est bien plus importante et ceux-ci traversent de tous les côtés, vous frôlant de nombreuses fois. A vous d’être assez vifs pour bouger au bon moment et éviter qu’ils ne vous passent sur les pieds. C’est une sacrée expérience, je vous confirme. En file indienne avec les pèlerins pour accéder au saint des saints, le cœur du sanctuaire, il ne faut pas relâcher l’attention et bien veiller où l’on pose les mains sur la rambarde…

rambarde_sanctuaire_Deshnok

Et oui, la proximité est ici des plus extrêmes.

Coeur_du_sanctuaire_Deshnok

En sortant de ce sanctuaire un peu oppressant, la vaste cour où gambadent les rats nous parait alors bien agréable. Regardez ils ont presque l’air mignon ces petits rats sur cette photo :

rats_coupelle_lait_Deshnok

Pour l’histoire tout de même, ce temple de Deshnoke est dédié à Karni Mata, une mystique incarnation de Durga. Selon la légende, celle-ci pria Yama, le dieu de la Mort, de rendre la vie au fils d’un conteur. Devant son refus, Karni Mata réincarna tous les conteurs défunts en rats, privant ainsi Yama de nouvelles âmes humaines.

About the Author

7 thoughts on “Le déroutant temple de Deshnoke

    • Author gravatar

      je ne suis pas sure d’apprécier ce genre de visite!!

    • Author gravatar

      Enfin un endroit où ces pauves petites bêtes, si intelligentes et affectueuses, ne sont pas pourchassées! Merci de nous avoir invités à vous y accompagner! Et merci pour les photos!

    • Author gravatar

      Oh punaise, des milliers de Ratatouilles, c’est pas mon trip ça…je n’aurais pas pu me concentrer sur la visite !

    • Author gravatar

      wow ! ca doit etre marrant (tant qu;’on est pas phobique des rats !)
      je prefere ca qu’un temple rempli de serpents ou de singes comme en Thailande…

      Je viens de decouvrir votre blog via celui de Geoffroy et Olivia a Bembay et voulais vous proposer la meme chose qu’a eux : Ca vous interesserait de temoigner sur mon blog sur les Francais habitant a l’etranger ?

      je vous laisse aller voir, c’est par la, si ca vous interesse, vous pouvez me contacter, il y a un questionnaire mais vous pouvez faire votre propre temoignage !
      http://vivreailleurs.wordpress.com

      Marie

    • Author gravatar

      Bonjour Marie,
      Je viens d’aller voir votre blog, l’idée est super de regrouper différents témoignages d’expat à travers le monde. C’est très intéressant et cela donne des nouvelles envies de voyager. Je veux bien recevoir le questionnaire pour partager également notre expérience.
      Audrey

    • Author gravatar

      Je crois que je vais aller y vivre. Je pourrai enfin réaliser mon rêve de vivre parmi les rats. Mes amis ont enfin trouvé l’endroit idéal où il fait bon vivre.

    • Author gravatar

      je rêve d y aller, je pense que l’on devra me tirer de force pour en sortir, j’aime trop ses adorable petite bêtes, j’en 6 a la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *