La Bhavnath fair de Junagadh

Après une longue route depuis Ahmedabad, nous voici arrivés dans la petite ville de Junagadh (bon ok 170 000 habitants quand même, mais à l’échelle des autres mégalopoles indiennes, c’est petit!). Et nous n’étions pas arrivés là précisément le 2 mars 2011 par hasard. Non, tout le parcours dans le Gujarat avait été modelé pour que cela soit possible. C’est en effet ici que nous avons vécu le point d’orgue de notre voyage Gujarati.

Ceci dit ca n’a pas été facile et on a presque failli louper cette grande fête, la faute aux calendrier lunaire qui fait que chaque année les festivals hindous ont lieu à des dates différentes. Et cette Bhavnath fair étant plutôt authentique, les informations sur le net sont très rares.

Nous sommes donc arrivés arrivés à Junagadh le 2 mars après midi et nous avons entamés la visite de la ville tranquillement, ayant en tête que la grande fête hindoue avait lieue le 3 mars. Nous partons ensuite à la reconnaissance des lieues, près du temple hindou de Bhavnath Mahadev situé au pied du mont Girnar. Nous nous balladons aux alentours et vers la fin de l’après midi nous réalisons que les lieux se sont remplis de manières inquiétantes, des milliers de fidèles hindous sont parqués derrières des barrières en bambous sur le bas côté et semblent attendre quelquechose. Nous tentons bien de poser des questions, mais bien sûr personne ne parle anglais. Nous continuons à remonter le flot de monde et là nous tombons sur un camp de Nagas saddhus, ces ascètes qui vivent reclus la majeure partie de l’année et qui ont pour seul apparat sur leur tenue d’Adam de la cendre qui leur recouvre le corps.

Naga_saddhu_bhavnath_fair

Certains saddhus étaient installés dans leur camp, autour d’un feu, fumant un shilom avec des fidèles qui l’écoutaient attentivement.

Camp Naga Saddhus

Veneration

En_preparation_de _la_procession

Et nous voilà transportés dans une ambiance complètement surréaliste avec tous ces saddhus nus couverts de cendres, faisant des démonstrations de combat à l’épée ou au bâtons pour les uns, d’autres s’essayant à des exercices un peu spéciaux de yoga… Tout ceci faisant partie du rituel pour cette fête en l’honneur du dieu Shiva.

Yogis_Bhavnath_fair

Festival_nagas_saddhus_Gujarat

Demonstrations_yoga_naga_saddhus

Yogis_naga_saddhus

Cette zone qui est le cœur de la fête et d’où démarre ensuite la procession a un accès limité et le commun des fidèles hindous ne peut pas y accéder. Mais en tant qu’étranger, autant certaines fois cela bloque des portes, autant ici c’était comme un pass VIP et nous pouvions déambuler librement partout. Nous avons donc passés plusieurs heures à observer toutes ces scènes hors du temps. Les rituels d’arts martiaux se multipliaient, avec des épées luisantes dont le tranchant semblait bien aiguisé. La fête était aussi l’occasion de sortir les idoles qui étaient vénérées pendant leur passage. L’agitation était à son comble, dans un foule assez compacte et nous nous laissions transporter par cette ambiance, bien conscients de vivre quelquechose d’assez exceptionnel.

Sabre_naga_saddhu

danse_epee_Bhavnath_fair

Mont_Girnar_Bhavnath_fair

Rituels_nagas_saddhus

Puis à la nuit tombée, tout ce petit monde s’est mis en ordre pour démarrer une grande procession. La scène était vraiment très impressionnante, on ressentait une ferveur à travers les chants, les danses, la musique qui donnaient la chair de poule. Nous nous étions donc immiscés dans cette procession avec les nagas sadhus auprès desquels nous marchions.

En_rang_procession_Bhavnath_fair

Procession_Bhavnath_fair

Procession_naga_saddhus

De part et d’autre de la rue, des dizaines de milliers de personnes amassées pour voir ce défilé, elles s’agglutinaient les unes derrières les autres, étaient sur les toits des maisons, des temples lointains. Tous essayaient de voir du mieux qu’ils pouvaient. La police essayant tant bien que mal de contenir à coup de bâtons les premiers rangs pour qu’ils restent assis. Cette foule devenait en effet limite hystérique au passage du haut dignitaire religieux hindou qui défilait dans son carrosse doré tiré par des chevaux, pas loin duquel nous étions. Je ne vous cache pas que j’ai eu comme une petite angoisse en voyant ces mouvements difficilement contenus de la foule qui s’étendait à perte de vue dans les champs de part et d’autre du cortège.

Foule_Bhavnath_fair

Haut_religieux_hindou

Palanquin_Bhavnath_fair

Fideles_hindous_Bhavnath_fair

Le cortège faisait une boucle dans la ville et se terminait dans le temple Bhavnath Mahadev, plus exactement dans le petit bassin d’ablution où tous les saddhus défilaient pour le bain sacré. Le lendemain nous sommes retournés sur les lieux pour voir ce bassin, dont l’eau peu ragoutante n’effrayait pas les fidèles qui se délectaient tous d’une bonne rasade d’eau. Un bon passeport pour être malade je pense, mais bon le côté sacré n’a pas de prix !

Temple_Bhavnath_Mahadev

Nous avions certes déjà pu connaître les nagas saddhus lors de la Kumbh Mela, mais lors de ce rassemblement de millions de gens, tout est beaucoup plus contrôlé, encadré. Et ils étaient bien plus difficile à approcher. Et là pendant la procession il n’était même pas imaginable de pouvoir les approcher. Nous les avions vus dans leur camp, mais là avec les groupes de touristes qui s’y rendaient aussi, quasiment toute photo était monnayée, cassant un peu l’ambiance authentique forcément.

Alors que pour la Bhavath fair de Junagadh, les occidentaux présents se comptent sur les doigts d’une seule main, cela vaut vraiment le détour pour se retrouver en complète immersion dans cette fête hindoue !

Sinon pour ceux qui sont intéressés par la Bhavnath fair, il faut donc savoir que cette procession spectaculaire a lieu la veille de la date exacte du festival. La raison étant que le bain a lieu à minuit, 0h du jour J, la procession commençant donc dans la soirée avant.

Les dates des prochaines Bhavnath fairs sont donc pour les trois prochaines années :

10 mars 2013 (dimanche)
28 Février 2014 (vendredi)
17 Février 2015 (jeudi)

About the Author

2 thoughts on “La Bhavnath fair de Junagadh

    • Author gravatar

      Bonjour,

      c’est avec plaisir que je lis votre blog. Avec ma p’tit famille (2 enfants de 12 et 14 ans), nous nous préparons à une expatriation à Bangalore en juillet 2014 et j’avoue que votre blog (et bien d’autres) me permet de me faire une idée de ce que ça va être. le récit de vos voyages et de la vie courante est parfois très drôle. Nous nous posons beaucoup de questions, entre autres concernant l’ouverture d’un compte bancaire. avez-vous choisi une banque au hasard ou étai-elle partenaire de l’entreprise de votre mari?
      Avez-vous pu obtenir une carte bancaire ?

      Merci pour toute information et merci aussi pour votre blog.
      A bientôt
      Linda

    • Author gravatar

      Salut Audrey !

      Je viens de te laisser un com avec des questions sous ton article sur les procédures d’importation des animaux en Inde. Je voulais te féliciter pour ton blog et les photos que j’ai un peu parcouru du coup, j’ai vu que nous étions à Orchha en même temps 😛 J’ai reconnu quelques têtes hehe. Bonnes explorations à vous deux !

      Nat

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *