Le Rann de Kutch

Après la visite des villages tribaux, nous avons poussé vers le Nord pour voir un immense désert de sel à perte de vue en direction de la frontière pakistanaise. Cette région s’appelle le grand Rann de Kutch. Cela nous a clairement rappelé l’immense salar d’Uyuni en Bolivie. Un sol d’un blanc éclatant, avec par endroit une mince couche d’eau sur le dessus, le rendant très éblouissant.

Desert_salin_Rann_de_Kutch

Désert de sel du Rann de Kutch

Tout_droit_le_Pakistan_Rann_de_Kutch

Tout droit, le Pakistan!

Très joli et impressionnant, cependant il n’y a pas grand chose à y faire. Nous avons ensuite fait (une longue) route vers le petit Rann de Kutch, aux alentours du village de Dasada. Certes, cette région fait aussi partie du grand désert salin du Kutch mais elle offre des paysages assez différents. C’est tout d’abord une réserve naturelle où l’on peut observer beaucoup d’oiseaux notamment des flamands roses ainsi que d’autres animaux comme les onagres, cet équidé qui se situe entre le cheval et l’âne. On trouve bien sûr aussi des paludiers, affairés à récolter le sel.

Flamands_roses_Little_Rann_de_Kutch

Flamands roses du Petit Rann de Kutch

Onagres_Little_Rann_de_Kutch

Onagres, animaux à mi-chemin entre l’âne et le cheval

Biche_Little_Rann_de_Kutch

Biche courant sur cette étendue désertique du Little Rann de Kutch

Paludier_Little_Rann_de_Kutch

Paludier en plein travail du sel

Les paysages sur les photos peuvent paraitre un peu quelconque, pourtant nous avons vraiment adoré cette partie du voyage : il s’agissait d’une atmosphère en harmonie avec la nature, où il faisait bon de se laisser porter, surement à cause de ces grands espaces vierges qui vous apaisent, ces animaux calmes qui les peuplent…

Lors d’un “safari” pour observer la faune et la flore locale, nous avons pu faire un arrêt dans une famille Rabari qui nous a gentiment accueillis pour le café en échange du fait que le chef de famille ait pu profiter de la jeep pour l’emmener du village jusqu’à son campement planté au milieu de nulle part. Le genre de rencontre qu’on aime beaucoup, imprévu mais authentique.

Discussion_entre_hommes_Rabari

Discussion entre hommes de la tribu Rabari

Homme_Rabari

Homme Rabari dans sa tenue traditionnelle

Pour ces deux jours très relaxants immergés dans la nature, nous logions au Rann Riders, un petit hôtel très agréable. Et nous aussi on avait notre bungo pour passer la nuit. Trop mignon cette décoration murale avec les petits miroirs!

Bungos_Dasada_Rann_Riders_Resort

Notre bungo au Rann Riders

Rann_Riders_Resort_Dasada

Décoration intérieure façonnée à la chaux et aux petits miroirs

About the Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *