La vie en autorickshaw

autorickshaw_a_bangaloreL’été voit généralement arriver son lot d’augmentation du coût de la vie. A Bangalore, c’est l’augmentation du tarif des auto-rickshaws qui vient d’être annoncée à partir du 1e août. La course minimum passera de 14Rs à 17Rs et le prix au kilomètre passera de 7Rs à 9Rs. L’essence ayant augmenté ici, cela semble juste. Mais est-ce que cela va suffire pour éradiquer le comportement abusif de la majorité des rickshaws ? J’ai comme un doute. ..

Il faut ainsi savoir que circuler en rickshaw à Bangalore requiert d’avoir les nerfs solides. Il devient en effet de plus en plus rare de tomber sur un rickshaw qui accepte du premier coup de vous emmener là où vous le désirez pour le montant correct qui sera indiqué par son compteur. Cela arrive, mais il faut savoir que la plupart du temps ça se passe comme ça :

  • A l’énoncé de votre destination, le rickshaw redémarre aussitôt, vous plantant sans mot dire (ils ont normalement l’obligation de vous emmener, c’est un devoir qui va avec leur licence)
  • Si par chance il accepte votre destination, il vous annonce un prix 2 ou 3 fois plus élevé que la normale. La nuit, on comprend, mais quand il est 5h de l’après-midi, c’est limite…
  • Parfois il accepte de vous emmener et même de mettre le compteur, là vous êtes super contents, mais une fois arrivé à destination, vous vous apercevez que le compteur est trafiqué et qu’il vous en coûte plus cher que prévu (10 à 20 Rs en général, c’est peu si on rapporte à l’euro, mais le principe est on ne peut plus énervant). Grrrrrrr.
  • Ou alors le mieux c’est que vous montez dans le rickshaw et là le chauffeur veut vous faire faire le tour des boutiques de souvenirs pour qu’il puisse de son côté récupérer les bons d’essence qui leurs sont donnés par les magasins quand ils amènent des clients. Là, c’est ce qui vous coutera le moins cher (les rickshaws demandent 10 à 20Rs max quelque soit la distance), par contre il faut avoir du temps devant soi… Pas idéal si on a rendez-vous.

 On pourrait penser que cela arrive parce que nous sommes occidentaux, et qu’aux yeux des locaux, nous avons un porte-monnaie plus garni et qu’ils veulent en profiter. J’avoue que c’est ce que je pensais au début. Mais même pas, le traitement est le même pour tout le monde. Les journaux en ce moment ne cessent de remonter le ras-le-bol des usagers face au comportement abusif des autorickshaws. Les gens craquent complètement avec ça, ils n’en peuvent plus !

Allez là, un petit coup de yoga s’impose pour relâcher les tensions et prendre la vie avec philosophie. Oooooommmmmmmmmm.

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *