La fête des lumières dans l’Orissa

Pour les fêtes de Diwali, nous sommes partis 4 jours dans l’Orissa, un état reculé de l’Inde, avec comme objectif de visiter le « triangle d’or » de cet état composé des villes de Bhubaneshwar, Puri et Konarak. Ce voyage qui nous a enchantés est à recommander. Petite carte pour vous situer :

india_with_orissa

Nous avons entamé notre petit périple par la ville de Bhubaneshwar. La capitale de l’Orissa nous offre une plongée dans l’histoire à travers ses temples construits entre le VIIIe et le XIIIe siècle. Et c’est à bord d’une mythique voiture Ambassador que nous nous sommes lancés dans la découverte des joyaux de Bhubaneshwar. Cette ancienne cité compte encore près de 500 temples (on en dénombrait 7000 au temps de sa splendeur). Evidemment, nous ne nous sommes concentrés que sur les principaux, ceux qui sont le mieux conservés et ornés des plus belles sculptures. Ces temples de style nagara suivent tous un plan identique : une tour sanctuaire de forme conique qui abrite l’idole, et dans l’axe, un pavillon avec un toit en gradin à l’allure pyramidale. D’autres pavillons annexes peuvent compléter l’ensemble. Pour ce voyage, contrairement au précédent, le soleil a été au rendez-vous, ce qui rendait très chatoyante la couleur ocre de ces temples.

temple_bhubaneshwar

sanctuaire_nagara_Bhubaneshwar—-sculpture_temple_bhubaneshwar

Une petite nuit à l’hôtel Sishmo et le lendemain matin, en prenant la route pour Puri, nous avons fait un petit arrêt à Hirapur, à une dizaine de kilomètres de Bhubaneshwar. Ce petit village abrite un temple Yogini datant vraisemblablement du VIe siècle. De forme circulaire et à ciel ouvert, il comporte 64 niches représentant des servantes (yoginis) de la terrible déesse Kali. Il n’existe que quatre temples de ce type dans toute l’Inde, il aurait donc été dommage de le rater. On dit qu’il s’y pratiquait des sacrifices humains d’où l’ambiance encore mystérieuse de l’endroit.

temple_yogini_Haripur

About the Author

2 thoughts on “La fête des lumières dans l’Orissa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *