Safaris plutôt chanceux

Nous voilà revenus de notre week-end dans la réserve nationale de Nagarhole. Au programme, safari en bateau pour tenter d’approcher les animaux s’abreuvant ou s’alimentant aux abords du lac et safaris en Jeep pour voir la faune au cœur de la forêt. Les safaris duraient 3h et étaient organisés le matin à 6h30 et celui de l’après-midi démarrait à 15h30. Pour se donner le plus de chances d’observer les animaux, il faut privilégier les heures les plus fraîches où se déroule l’activité des animaux, ceux-ci dormant aux heures les plus chaudes.

Nous étions un peu sceptiques sur le safari en bateau, mais finalement nous avons bien apprécié ce type d’approche. Nous avons ainsi pu observer un bébé cobra nageant à la surface du lac, des martins-pêcheurs, des cormorans… et surtout un gros éléphant dont au début nous ne voyions que la queue mais qui a finalement décidé de se rapprocher pour se désaltérer au bord de l’eau.

Elephant au bord du lac Kabini

Nous avons poursuivi avec les autres safaris en Jeep. Le premier nous a permis de découvrir toute la faune traditionnelle de la forêt : paons, daims, sangliers, aigles… Et nous avons aussi croisé un éléphant et plusieurs tribus de macaques.

Daims dans la forêt Macaque dans un arbre

Etant en fin de mousson, la forêt est dense et luxuriante, ce qui ne favorise pas la visibilité. Cependant la chance s’est montrée être avec nous pour les deux derniers safaris. Ainsi le lendemain nous démarrons notre safari de l’après-midi de manière très calme, à peine un daim à se mettre sous la dent. Le guide entend soudain un macaque poussant des cris. Nous nous arrêtons pour écouter. Là je me dis que c’est vraiment mal parti pour aujourd’hui, on en est maintenant à écouter la vie sauvage à défaut de voir un quelconque animal… Nous écoutons donc ce singe et au bout de plusieurs minutes, le guide tout excité nous dit de regarder devant la Jeep. Et là, nous voyons un léopard sortant des fourrées qui s’avance tranquillement et passe son chemin juste devant nous ! Ouah ! Il était très près et nous avons pu bien l’observer. Il était magnifique, quelle allure !

Léopard croisant notre route

Le guide était vraiment très content (et nous aussi !), d’autant plus que cela faisait 3 mois qu’il n’en avait pas croisé. J’ai compris ensuite que ce sont les singes qui donnent l’alerte à l’approche d’un prédateur en poussant ce cri caractéristique que nous avons entendu.

Le lendemain, la chance a continué à nous sourire. Nous roulions dans l’antre de la forêt à l’affut d’un animal passant par là. Notre guide tout excité à nouveau, fait arrêter brusquement le chauffeur et lui demande de faire une marche arrière et nous crie « leopard, leopard ». Nous balayons tous du regard le paysage, en vain, nous ne voyons rien. Il insiste « leopard in the tree » (ndlr : « léopard dans l’arbre »). On se croyait dans le jeu « Où es Charlie ? ». Ne voyant toujours rien, nous prenons nos jumelles, et là avec un peu de difficulté tout de même, nous réussissons à voir le fameux léopard allongé de manière nonchalante sur une branche élevée d’un arbre. Sans les jumelles, cela donnait une tâche au loin de couleur fauve mélangée au marron de la branche et du feuillage vert. Il faut avoir l’œil aiguisé pour le voir. Et vous, êtes vous capables de le repérer ?

Léopard dans un arbre

Mais si enfin, regardez (après un zoom x20 sur la photo…) :

Le léopard

Nous n’avons pas compris comment notre guide avait fait pour détecter cela en roulant. C’est l’habitude nous a-t-il indiqué…

Et comme notre chance ne s’arrêtait pas là, le lendemain, sur le chemin du retour de notre dernier safari, alors que nous pensions la journée terminée, le guide nous refait le même scénario : excitation, arrêt brusque de la voiture, marche arrière… et nous avons encore mis 5 bonnes minutes à trouver un léopard dans un arbre. Il s’est même avéré qu’ils étaient deux dans l’arbre. Au compteur donc pour nous : 4 léopards croisés en 2 jours ! Jamais le guide n’avait vu ca !

Pour les tigres, nous n’avons pas eu la même chance, nous avons du nous contenter d’une empreinte fraîche laissée dans la terre humide de la dernière pluie de mousson.

Empreinte de tigre

Mais nous reviendrons l’année prochaine pour se donner une nouvelle chance. Les tigres sont souvent vus à cette période pendant l’été en mars ou avril. Nous avons vu une vidéo sur le parc, entre la période de la mousson et l’été, la transformation du paysage est radicale. Nous avons vu en septembre une forêt luxuriante avec un lac gorgé d’eau et l’été le lac se voit réduit à une mare en peau de chagrin avec une végétation asséchée ne laissant quasiment plus de nourriture aux herbivores. Les animaux sont donc plus visibles car le lac, même s’il est à taille réduite, devient l’unique point d’eau où doivent se rendre tous les animaux pour s’abreuver.

N’hésitez pas à aller jeter un œil dans la galerie photos pour des images supplémentaires…

About the Author

6 thoughts on “Safaris plutôt chanceux

    • Author gravatar

      Bravo au guide tout excité alors pour son feeling…
      Et ben finalement, il y en avait des animaux à voir dans ce coin
      Vous étiez dans un lodge hyper classos du style ceux de Tanzanie ?
      On est loin des Week ends parisiens : moi, j’ai fait du shopping rue Bonaparte…et j’ai pas croisé d’éléphant !

    • Author gravatar

      Coucou!
      On était dans un cottage, c’était mignon mais ce n’était pas non plus un lodge du standing de la Tanzanie. Il y a des photos de notre hébergement dans la galerie photos.

    • Author gravatar

      Hello Les Audrey
      que d’aventures!! Franchement, le leopard dans l’arbre, impossible de le voir, je n’y aurais pas cru si tu n’avais pas mis le zoom.

      Attends Audrey Z, que racontes tu là? il nous arrive des trucs incroyables à nous aussi, samedi soir au ritz place Vendôme aux toilettes??? t’as pas raconté à Audrey M ce qu’il s’y passe? On ne voit pas des animaux mais on y croise des Hommes aux tentations animales les plus folles, proches de celles du singe Bonobo…Je vous embrasse Copines

    • Author gravatar

      Mais si regardes, j’ai entouré là où le léopard est :
      Leopard

      Oui Audrey Z m’a raconté pendant nos 45 minutes au téléphone ! Effectivement ils vous en arrive aussi des aventures! En plus mesdames vont au Ritz pour boire un verre maintenant! Vous ne faites plus rire là!
      Bon nous au niveau aventures, on fait plus soft que vous sur ce coup là, vous c’est un peu plus hard!
      Bisous les copines. C’était super sympa de vous avoir au téléphone, ca fait vraiment plaisir. Bon Ilhem, j’espère que tu auras le temps de rappeler car du coup c’était court avec toi!

    • Author gravatar

      Ah oui faut vraiment le voir le mystique léopard 🙂
      Oui c’était bien sympa de t’avoir au tél Audrey, j’ai bien rigolé, on remet ça une fois par mois réunion mensuelle débrief Bangalore/Paris, tu nous envoies l’invit° Outlook avec le n° de pont ?

    • Author gravatar

      Sympa le cottage, j’ai été voir dans la galerie photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *