Inscription au Foreigners Registration Office

Aujourd’hui je suis allée m’enregistrer au Foreigners Registration Office (FRO). C’est une démarche obligatoire à faire dans les 15 jours suivants son arrivée et qui permet d’obtenir son permis de résident. Ayant eu de peu reluisants échos de l’administration indienne, je me demandais comment ça allait se passer. Et bien au final très bien. Il faut dire que j’étais plutôt bien assistée. Deux agents m’accompagnaient pour la tâche : le premier s’affairant à aller d’un bureau à l’autre, d’une file à une autre, obtenant un tampon par ci et une signature par là. Je n’avais qu’à me montrer à certains moments opportuns pour prouver que c’était bien moi et que j’existais bien. Le deuxième agent, une indienne très sympathique, avec qui j’ai pu papoter durant toutes ces formalités, devait être là pour superviser j’imagine… Et en un peu plus d’une heure c’était bouclé sans trop de labeur pour ma part. On me fera porter lundi le fameux sésame.

C’est ensuite que les choses se gâtent… J’avais prévu de rentrer en rickshaw, le FRO étant à 20 minutes de l’appart. J’en arrête donc un pour lui indiquer ma route. Celui-ci a l’air de comprendre car il répète correctement la destination, ce qui est déjà un bon point. Pour être sûr, Hima, l’agent, lui répète avec l’accent indien et nous voilà donc partis, arpentant les rues de Bangalore. Ne connaissant pas bien encore la ville, il m’est difficile de me repérer. 5-10 minutes ensuite, le chauffeur s’arrête pour demander sa route et là je me dis que ce n’est pas bon signe… Nous continuons à tourner… Et ensuite je vois que nous faisons route vers les deux plus grandes tours de Bangalore qui sont au Sud de la ville alors que j’habite au Nord ! Là je m’énerve vraiment, car je lui ai demandé à maintes reprises si il savait bien où on allait et bien sûr il me répondait à l’affirmatif. Je descends donc du rickshaw sur le champ en m’énervant sur le conducteur. Trop bonne, je lui file quand même 20 Rs (son compteur en affichait 31). J’arrête de suite un autre rickshaw qui ne semble pas mieux éclairé sur ma destination. Là, coup de fil à un ami, je demande à notre chauffeur d’expliquer en langue local comment me ramener à la maison. Ca a eu l’air de faire son effet, nous voilà partis. Je demande au rickshaw d’enclencher son taximètre et voilà que celui-ci me demande 10 Rs en extra. Je m’énerve « No, no, no extra, no, noooo » et ca va il continue sans insister. Je suis finalement arrivée à bon port après 2 arrêts tout de même pour redemander la route. Pendant un de ces arrêts, j’ai ainsi pu photographier cette vache qui avait l’air bien paisible, affalée sur son trottoir…

vache

A l’arrivée, le conducteur a encore essayé de m’ajouter des roupies en extra, ce n’est pas croyable ! Il faut être ferme ici, crier un bon coup peut être utile, après ils lâchent l’affaire.
Les précédentes expériences en rickshaws s’étaient trop bien passées. Je pense que j’ai payé aujourd’hui pour tout ça car ce fut vraiment laborieux !

About the Author

5 thoughts on “Inscription au Foreigners Registration Office

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *